Les pastorales précédentes...

Une pastorale pour un berger (2007)

 UNE PASTORALE POUR UN BERGER

 

Avec le chiffre 7, nous nous recentrons sur notre héros : Pierrine Gaston Sacaze.

 

Le 20mai 1797, s’éveille à la vie un destin singulier dans une grande famille de Béost-Bagès. Chez Sacaze Gaston, Pierrine est le 5° enfant. Ses talents si nombreux, sa réussite, ses fréquentations internationales intriguaient ses concitoyens et l’on peut comprendre aisément la rumeur qui s’est répandue sur son origine, même si aujourd’hui les actes d’état civil rétablissent la vraissemblance .

 

Le nom de Gaston fut rajouté à Sacaze en reconnaissance des services rendus dans les armées de Gaston Fébus par un membre de la famille. Pierrine lui, fut distingué des siens en adoptant le patronyme de Gaston Sacaze, en raison de sa notoriété. Ceci explique donc l’écriture sous une forme ou l’autre.

 

Pour Pierrine Gaston Sacaze, la garde des troupeaux n’entrave pas la constante curiosité qui le pousse vers les sciences et arts les plus divers : botanique avant  tout, mais aussi géologie, météorologie, ornithologie, musique et chanson, dessin et poésie.. . Autodidacte, il apprend le latin , langue indispensable à une bonne compréhension de la classification botanique.

 

La 2° vie de Pierrine débuta avec les recherches et le travail considérable d’Antonin Nicol, auteur du livre  « Pierrine Gaston-Sacaze, berger-phénomène ». Quelques amis alors créèrent l’Association Pierrine Gaston-Sacaze à Béost en Novembre 1992. Elle a choisi pour emblème le LITHOSPERMUM GASTONIS BENTHAM, appellation scientifique du GREMIL DE GASTON. Cette petite fleur bleue fut découverte par Pierrine en 1838 ; il la présenta en août 1839 au grand botaniste anglais George BENTHAM.

 

1997 :  l’Association Pierrine Gaston-Sacaze enregistra les chansons de Pierrine, interprétées par Michel Sacaze qui les avaient apprises à Bagès.  Puis, toujours enthousiaste et  créative, elle a  lancé cette belle idée d’une pastorale.  

 

 

27-07-2007 : nous voici à Béost , pour honorer Pierrine Sacaze-Gaston, au terme d’une magnifique aventure de deux ans...

 

 

Le portrait de Pierrine Gaston Sacaze, « botaniste de la vallée d’Ossau », au centre de l’affiche, fut réalisé par Eugène DEVERIA lors d’un de ses séjours aux Eaux-Bonnes, en 1842.

 Venu soigner une pneumonie dans les Pyrénées, Eugène Dévéria, peintre célèbre du mouvement Romantique, a fixé dans ses aquarelles et lithographies les costumes des danseurs et chanteurs ossalois au XIX° siècle.